Home      Manuscrits


Soumettre un manuscrit

 

Les manuscrits peuvent être courts (à partir d'environ 30 000 mots), surtout si l'ouvrage porte sur des éléments de l'actualité ou de la conjoncture, ou plus imposants. Nos formats permettent une grande souplesse à ce sujet.


Si vous souhaitez soumettre un manuscrit, merci de procéder de la sorte : 

 

Vous devez envoyer un dossier comportant l’ouvrage complet, un argumentaire d’une à deux pages (de quoi parle le livre, présentation de l’auteurE, vos coordonnées, etc.) et une table des matières.

 

Envoi uniquement par courrier électronique : m.editeur@editionsm.info

 

Si le manuscrit répond aux orientations de la maison d'édition, il sera soumis à un comité de lecture. Une réponse sera faite dans les semaines qui suivent (délai maximal de trois mois). 

 

Normes éditoriales et présentation des manuscrits

Les manuscrits soumis à M éditeur seront composés à partir d’un logiciel de traitement de texte, de préférence Word, en Times 12 points, sans intervention manuelle (retour de chariot, tabulateur au début des paragraphes, feuille de styles, etc.).
 
On prêtera une attention particulière à la féminisation en privilégiant cette forme : « Une personne sur dix dans les pays du capitalisme dominant est un travailleur ou une travailleuse immigrantE. Les femmes constituaient au début du millénaire près de la moitié des migrantEs à l’échelle mondiale. »
 
Toutes les citations devront être traduites.
 
Les notes seront en bas de pages. Chaque note devra être complète, c’est-à-dire comporter tous les éléments de référence. Il n’y aura donc pas de références entre parenthèses.
 
Pour les références, on suivra les modèles suivants :
 

Livres : Karl Marx et Friedrich Engels, Manifeste du parti communiste, Paris, Éditions sociales, 1976 [1847], p. 35-36 ; Ernest Mandel, The Meaning of the Second World War, London, Verso, 1986, p. 7.

 

Articles : Hélène Carrère d’Encausse, « Communisme et nationalisme », Revue française de science politique, vol. 15, n° 3, 1965, p. 489 ; Pasuk Phongpaichit, « Trafficking in people in Thailand », Transnational Organized Crime, vol. 3, n° 4, 1997, p. 14.

 

Chapitres de livre : Anne-Marie Sohn, « Le corps sexué », dans Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello (dir.), Histoire du corps, tome 3, Paris, Seuil, 2006, p. 93-128 ; David Kyle et John Dale, « Smuggling the State back in: Agents of human smuggling reconsidered », dans David Kyle et Rey Koslowski (dir.), Global Human Smuggling. Comparative Perspective, Baltimore & London, John Hopkins University Press, 2001, p. 29-57.

 

Textes tirés d’Internet : SI Committee for Latin America and the Caribbean, Declaration on Venezuela, Buenos Aires, 9-10 avril 2010, 

< http://www.socialistinternational.org/viewArticle.cfm?ArticlePageID=1476 > ; Pierre Broué, Les trotskystes en Union soviétique (1929-1938), Cahiers Léon Trotsky, n° 6, 1980, < http://www.marxists.org/francais/broue/works/1980/00/broue_ 19800000.htm >.

 

Aux autres occurences d’une même référence, on citera ainsi : Marx et Engels, op. cit., p. 154.

 

Sauf si elle suit immédiatement la référence, auquel cas cela donnera : Ibid., p. 162.